Cette page web utilise des cookies. Pour continuer à naviguer sur cette page, veuillez accepter l'utilisation de cookies.
  • (+33)825213372
Configurez votre réservation
Choisir hôtel
Vol + Hôtel
Arrivée
Départ
Chambres
*Enfants de 2 à 11 ans
Ma réservation
Sélectionnez votre date d'entrée Sélectionnez votre date de sortie
Corporate Star Traveler
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Si vous souhaitez réaliser une démarche par téléphone, veuillez entrer en contact avec nous en appelant 24h/24 le (+34) 902 93 24 24.

Pour les demandes relatives aux offres de Vol + Hôtel cliquez ici.
Sélectionnez la destination où vous souhaitez aller
Eurostars Washington Irving
Paseo del Generalife N.10 Granada 18009 Espagne
Eurostars Washington Irving
Prix Minimum Garanti

HISTOIRE

Découvrez l’histoire et les origines de notre bâtiment emblématique ainsi que celles de l’auteur des Contes de l’Alhambra (1832), qui nous ont servi d’inspiration pour décorer et doter d’esprit l’Eurostars Washington Irving 5 *.
Partager
Washington Irving
Chambre
Washington Irving (1783-1859) est un des plus illustres passionnés de l’histoire espagnole. Cet écrivain nord-américain quitta bientôt ses études en droit pour se consacrer à la littérature en publiant de petits essais et poèmes. A ces petites publications, vinrent s’ajouter très vite d’autres œuvres qui obtinrent un vrai succès.

Quelques années plus tard, en 1826, fasciné par la figure de Christophe Colomb, l’auteur de La Légende de Sleepy Hollow (1820), débarqua à Madrid pour étudier des documents sur la découverte de l’Amérique, et deux ans plus tard, il publia celle qui est considérée la première biographie de Colomb : Vie et voyages de Christophe Colomb (1828).

La passion romantique de l’époque pour le passé et l’exotisme uni à l’intérêt pour la culture hispano-mauresque, menèrent Irving visiter Grenade en 1829 en tant que secrétaire de la légation américaine en Espagne. Lors de son séjour, il eut l’occasion de découvrir les contes et les légendes populaires et le privilège de se loger dans la Salle de Fruits de l’Alhambra. C’est probablement ici qu’il trouva l’inspiration pour écrire ses Contes de l’Alhambra (1832), où sont évoquées la ville de Grenade, ses rues, les mœurs de ses habitants et les histoires du palais nasride.

Contes de l’Alhambra
Chambre
Extasié devant la majesté de l’Alhambra, Washington Irving redonna vie aux contes comme Légende des trois belles princesses où un roi musulman enferme ses trois filles dans la tour pour empêcher qu’elles tombent amoureuses, Le Gouverneur et le greffier qui décrit le fervent conflit juridictionnel entre Grenade et l’Alhambra, ou L’aventure du maçon qui invite le lecteur à découvrir un trésor caché.

Le récit de ces légendes retentit encore contre les murs de l’Alhambra, et ces mêmes sons parviennent jusqu’à l’hôtel, dont les chambres invitent les voyageurs à écouter ces contes tout en contemplant l’Ensemble Monumental. Et comme ça ne pouvait être autrement, l’œuvre de Washington Irving est aussi présente dans notre bibliothèque, qui abrite plusieurs volumes de la première édition présidés par les œuvres complètes de l’auteur.

Depuis la visite de l’hispaniste nord-américain à Grenade, l’Hôtel Washington Irving a reçu tout au long du XXe siècle une liste interminable d’ hôtes illustres. Parmi eux, nous soulignons les stars de Hollywood comme Anthony Queen, Gregory Peck ou Brigitte Bardot; et des personnalités de la scène nationale comme le Prix Nobel de Littérature Camilo José Cela, le chanteur Raphael, la pianiste Alicia de Larrocha ou le guitariste Andrés Segovia.

Légende des trois belles princesses
Le Gouverneur et le greffier
L’aventure du maçon

Il était une fois…
Chambre
Depuis qu’en 1493 Hernando de Zafra suggéra aux Rois Catholiques d’occuper l’Alhambra et que ceux-ci en firent leur palais royal, de nombreux voyageurs sont venus s’extasier devant le palais nasride. Tout comme l’écrivain nord-américain Washington Irving (1783-1859).

Surplombant la ville à 765 mètres de hauteur, l’Eurostars Washington Irving 5* ne perd jamais de vue l’Alhambra. Sa façade nord veille sur le palais fondé à la fin du IXe siècle et le bâtiment est entouré des boulevards du Generalife, Carmen de Los Mártires et Bellavista.

Les Rois Catholiques maintinrent le caractère indépendant de la ville palatine, générant ainsi un important noyau de population chrétienne. Lors des XVIe et XVIIe siècles, les besoins commerciaux contribuèrent à la création de i>fondaks
ou caravan-serrallos, origine des auberges qui surgirent à la fin du XVIIIe siècle.

Bientôt les premiers hôtels virent le jour. D’après l’acte de propriété décrivant une maison avec «potager et basse-cour » achetée au Patrimoine Royal de l’Alhambra, nos origines remontent à 1821. Quelques années plus tard, le propriétaire la vendit à M. Benigno Ortiz. La Fonda de Ortiz est l’origine du bâtiment actuel et son nom apparaît pour la première fois en 1870, lorsque l’Alhambra fut déclarée Monument National.

L’intérêt pour la culture hispano-mauresque mena Irving visiter Grenade en 1829 lorsqu’il était secrétaire de la légation américaine en Espagne. Lors de son séjour, il eut le privilège de se loger au palais de l’Alhambra. C’est là, qu’il compila les légendes qui composent son œuvre Contes de l’Alhambra (1832), où sont évoquées la ville de Grenade, ses rues, les mœurs de ses habitants et les histoires du palais nasride.

Demander réservation