Cette page web utilise des cookies. Pour continuer à naviguer sur cette page, veuillez accepter l'utilisation de cookies.
Site web officiel
Ma réservation
(+33)0825213372 (+33)0825213372
Configurez votre réservation
Choisir hôtel
Vol + Hôtel
Arrivée
Départ
Chambres
*Enfants de 2 à 11 ans
Ma réservation
Sélectionnez votre date d'entrée Sélectionnez votre date de sortie
Corporate Star Traveler
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Si vous souhaitez réaliser une démarche par téléphone, veuillez entrer en contact avec nous en appelant 24h/24 le (+34) 902 93 24 24.

Pour les demandes relatives aux offres de Vol + Hôtel cliquez ici.
Sélectionnez la destination où vous souhaitez aller
Eurostars Fuerte de la Concepción
Avda. de Portugal S/N Salamanca - Aldea Del Obispo 37488 Espagne
Eurostars Fuerte de la Concepción
à partir de 204,54€
Prix Minimum Garanti
1 Chambre
Enfant*
Réserver
(Hab/noche)
ma réservation
Agrandir vidéo
 

Histoire

Partager
Le fort primitif
Chambre
L'histoire du Fort royal de la Concepción remonte 350 ans en arrière et elle est intimement liée aux conflits historiques entre l'Espagne et le Portugal, qui appartiennent aujourd'hui au passé fort heureusement.

En 1641, le Portugal proclame son indépendance vis-à-vis de la couronne d'Espagne et le duc de Bragance en devient le nouveau roi sous le nom de Juan IV du Portugal. Philippe IV d'Espagne, en guerre avec la France, manquait de soldats et de temps pour combattre les Portugais, mais dès qu'il eut signé la paix avec la France, il se hâta d'essayer de récupérer le trône du Portugal. Pour cela, il confia la conduite de son armée au duc d'Osuna, qui ordonna, avec celle d'autres fortifications, la construction d'un fort sur la rive espagnole du fleuve Turones, afin de servir de cantonnement des armées espagnoles qui cherchaient à reconquérir le Portugal.

Les travaux commencèrent le 8 décembre 1663, fête de l'Immaculée Conception, c'est pourquoi le fort a pris ce nom. Moins de 40 jours après s'achevait la première phase des travaux, et le fort accueillait déjà une garnison de 1500 soldats de l'infanterie et 200 cavaliers.

Les troupes d'Osasuna furent terrassées par les Portugais à la bataille de Castelo Rodrigo. Le roi d'Espagne démit Osuna de ses fonctions et ordonna la démolition du premier fort de la Concepción moins d'un an avant le début de sa construction. La démolition ne fut pas totale, vu que de façon sporadique le fort continua à servir de base pour les troupes.



Le fort de Philippe V
Chambre
Dans les décennies suivantes, le Portugal fortifia les places fortes d'Olivenza, d'Elvas, de Valença do Minho et d'Almeida et cela poussa José Patiño, ministre de Philippe V, à ériger une ligne de fortifications du côté espagnol de la frontière pour contre-balancer celles érigées par le Portugal.

En 1735, l'ingénieur militaire Pedro Moreau est chargé de la construction d'un nouveau fort de la Concepción à l'endroit où Osasuna l'avait fait construire 70 ans avant. Il bénéficia de la collaboration de Manuel de Lara Churriguera, auteur, parmi de nombreux autres détails, du grand blason royal sur la porte principale du complexe. La forteresse fut terminée en 1758. Mais, à cette époque, au Fort de la Concepción, il semble que l'on n'a jamais tiré le moindre coup de fusil. Témoin muet du silence.



Le fort pendant la guerre d'Indépendance
Chambre
À l'inverse, pendant la guerre d'Indépendance, le fort joua un rôle clef. La décision de Napoléon de s'emparer du Portugal pour mettre son frère Joseph sur le trône d'Espagne plaça le fort sur le devant de la scène.

Les Anglais débarquèrent au Portugal. Le général Arthur Wellesley, futur duc de Wellington était à leur tête. L'énorme territoire sur lequel est érigé le Fort de la Concepción devint un champ de bataille tout au long de la guerre d'Indépendance espagnole.

À l'été 1810, les Français assiégèrent Ciudad Rodrigo et le brigadier Herrasti livra le fort au maréchal Ney. Le 21 juillet 1810, les Britanniques firent exploser le Fort de la Concepción en battant en retraite. Les quatre ravelins qui protégeaient ses murailles furent détruits, tout comme deux de ses bastions. Une bonne partie des remparts s'écroula. Le fortin de San José et la caserne circulaire des écuries furent aussi détruits par les artilleurs anglais. Les dégâts provoqués par la poudre sont encore plus visibles 200 ans plus tard.

La bataille de Fuentes de Oñoro
Chambre
Cependant, en mars 1811, les soldats de Napoléon quittèrent le Portugal, vaincus par les armées anglo-portugaises. Le moment décisif de la guerre se produisit quelques semaines plus tard, les 3 et 4 mai 1811, quand les troupes de Napoléon furent vaincues lors de la bataille de las Fuentes de Oñoro, à moins de 10 km du Fort de la Concepción. Les Français abandonnèrent Almeida et le Fort de la Concepción. En janvier 1812, le duc de Wellington entra victorieux de Ciudad Rodrigo.



Du fort à l'hôtel
Chambre
Après la guerre, le fort tomba dans l'oubli. Avec ses murailles à moitié en ruines, l'édifice est utilisé comme carrière par les habitants des environs jusqu'au milieu du XXe siècle : de nombreux voisins de la comarque se rendaient au fort afin de récupérer des pierres pour construire leurs maisons. Les nefs du fort furent aussi employées par des bergers et des éleveurs des environs pour abriter leurs troupeaux et cultiver des champignons.

Ce furent des années où les portes de la forteresse étaient ouvertes de part en part, attirant irrésistiblement les bandes d'enfants d'Aldea del Obispo et le Fort fut le refuge secret et romantique des couples de jeunes et de moins jeunes pendant les nuits étoilées des prairies de Salamanque.

En 2006, les actuels propriétaires acquirent les ruines du Fort de la Concepción. Le processus de rénovation du site a immédiatement commencé, ainsi que celui de sa mise en valeur et les travaux pour en faire un établissement hôtelier. Cette grande transformation s'est achevée en 2012, quand le Fort royal de la Concepción a ouvert de nouveau ses portes, désormais comme hôtel de luxe : la seule forteresse militaire de style Vauban aménagée comme un hôtel de luxe d'Europe. Et une fois pour toutes, en tendant les bras à tous pour que tous profitent du calme de l'endroit, qu'ils soient Espagnols, Portugais, Français et Anglais...

Demander réservation
Comment peut-on vous aider?Du lundi au vendredi de 9h à 19h